La bibliothèque du confinement #10

VIGOUROUX Yannick, Marseille cabanon, Les éditions de juillet, 2015, épuisé.

J’ai toujours admiré la démarche de Yannick, épurée à l’extrème. Il n’a besoin ni d’un Nikon ni d’un numérique ultra sophistiqué pour nous toucher. C’est presque de la pudeur, “… pardon, j’ai fait cette image …”. On sent un artiste intranquille.

François Gosselin

Ce livre est présent dans la bibliothèque de l’Ardi.