Du travail à l’œuvre. François Kollar, en noir et blanc et en couleurs, 1930-1967.

Durant l’entre-deux-guerres, François Kollar mène à la demande des éditions « Horizons de France » une grande compagne photographique sur le thème de «La France travaille» qui restera au centre de sa production photographique tout au long de sa carrière. De la même façon que les impressionnistes peignaient le quotidien de l’ouvrier bouleversé par l’industrialisation, Kollar confronte la représentation de la figure humaine et de ses gestes à celle des machines et de l’univers industriel. Sa photographie empreinte d’humanisme et de modernité rend parfaitement compte du monde du travail marqué par la figure de l’ouvrier, le gigantisme des machines, la modernité de l’industrie. Après guerre, à l’instar de beaucoup de photographes, il s’interroge sur la place de la photographie couleurs : il intègre discrètement celle-ci dans ses œuvres de commande mais aussi dans sa production personnelle dont certaines épreuves sont présentées ici pour la première fois. 

Dans le cadre de l’exposition « Les Villes ardentes » présentée au musée des Beaux-Arts de Caen, l’Ardi a choisi d’exposer des tirages modernes des photographies de François Kollar, issus de la  donation François Kollar aux collections la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine et réalisés par Bruno Pouidy

Texte de Gilles Boussard

Du travail à l’œuvre, François Kollar en noir et blanc et en couleur, 1930-1967
Normandie Impressionniste 2020
Galerie Mancel, musée des Beaux-Arts de Caen

2 juin au 22 novembre 2020
Entrée libre – tous les jours sauf le lundi de 9h00 à 19h00.

Olivier Mériel, L”île dans les isles

Voyages dans l’archipel anglo-normand 

Olivier Mériel, Jersey, marchande de légumes, octobre 2014.

Les îles anglo-normandes ont tout pour elles : le charme, leurs langues, l’histoire souvent tumultueuse qui les lient à la France et à l’Angleterre et une personnalité sans pareil. Le musée de Normandie leur consacre son exposition « L’île dans les isles » et accueille pour la première fois les oeuvres du photographe normand Olivier Mériel.

Olivier Mériel est né à Saint-Aubin-sur-Mer. Il pratique depuis 40 ans la photographie noir et blanc argentique à l’aide de chambres photographiques grand format. Son travail repose sur le dialogue entre l’ombre et la lumière, et la composition de plans rapprochés et lointains dans la même image, que seule permet cette technique singulière.

Le temps passé au laboratoire est pour lui fondamental ; il y œuvre comme à une composition musicale, le négatif étant la partition, et le tirage l’interprétation.

Les îles de la Manche, « ces morceaux de France tombés dans la mer et ramassés par les Anglais », sont pour le photographe des horizons longuement rêvés. Inspiré de toute une vie de souvenirs comme de nouvelles rencontres, il nous invite à suivre un itinéraire sensible à la découverte des rivages et des habitants des îles. Parfois aux frontières du réel, on saisit dans ces visages et ces paysages des visions fortes et attachantes, propres aux territoires des îles, et les liens entretenus avec constance entre toutes les rives de la Manche.

Exposition du Musée de Normandie, Ville de Caen, avec le soutien de la Région Normandie, des Etats de Jersey et Guernsey, avec l’aide de la Maison de la Normandie et de la Manche et du Bureau des Iles Anglo-Normandes, sur un projet réalisé avec Sophie Poirey et Pascal Vannier.

Commissaire : Jean-Marie Lévesque, musée de Normandie avec l’aide de l’Ardi.

Olivier Mériel, L’île dans les isles
Musée de Normandie, Caen
jusqu’au 23 août 2020

Exposition avec catalogue
Photographies d’Olivier Mériel. Textes de Sophie Poirey et Pascal Vannier
Editions FAGE, 120 pages, 24.50 euros

Ateliers pédagogiques et de pratiques photographiques à destination des scolaires
animés par le Charlotte Lecène, musée de Normandie et Jean-François Baulon, Catherine Blondel et Gilles Boussard, Ardi
9,11 et 12 mars 2020

Textes de Gilles Boussard et Céline Ernaelsteen

L’association

L ‘Ardi est une association loi 1901, fondée en 1984 à Caen par des passionnés de l’image photographique. Elle a pour objet l’étude et la diffusion de la photographie en Normandie, depuis sa naissance en 1839 jusqu’à nos jours. 

Ses recherches ont pour but de préserver et de mettre en valeur un patrimoine photographique fragile et méconnu. Si la photographie ancienne constitue son principal champ de recherches, l’Ardi soutient aussi la photographie contemporaine afin de tisser des liens entre photographie patrimoniale et création.

Le travail mené par l’association trouve son aboutissement dans la diffusion auprès du public : expositions, publications, conférences et un centre de ressources consacré à la photographie.

L’ Ardi possède une collection de photographies anciennes et contemporaine liées à la Normandie conservée au sein du musée de Normandie et du musée des Beaux-Arts de Caen. Elle a initié un important travail de numérisation et d’indexation qui a conduit à la création d’une base de données permettant la consultation et la diffusion des contenus de la collection sur le site des Collections des musées de Normandie.

L’ Ardi bénéficie de l’aide de la ville de Caen, de la région Normandie , du ministère de la Culture, Drac de Normandie, du ministère de la Culture – Drac de Normandie, du conseil départemental du Calvados

Contact

Ardi – Photographies en Normandie
Le Château
14 000 Caen
02 31 50 04 56
ardiphot(at)orange.fr

Pour nous trouver

Equipe

Céline Ernaelsteen, chargée de coordination et de projets

Gilles Boussard, président
Lily Harel, vice-présidente
Catherine Blondel, trésorière
François Gosselin, secrétaire